Les défis de notre temps sont notre cadre d'action.


Verdi met au service de ses clients l’ensemble des expertises de l'aménagement des territoires et de la construction afin de concevoir des solutions innovantes :
Cadre de vie
 
Territoires
Bâtiment durable
Mobilités
 
Équilibre des ressources
 
Transition énergétique
Gestion des ressources
Biodiversité
Réinventer les territoires à partir des usages

Adeptes d’une ingénierie territoriale humaniste et engagée, notre boussole est la compréhension en profondeur des usagers et des évolutions passées et futures de leurs modes de vie. Notre démarche est celle de l’intelligence collective, au croisement des expériences vécues, des expertises techniques et de la créativité de chacun.
Innover en designer

On ne peut plus continuer à concevoir des produits et des services pour une vie quotidienne dans laquelle la planète, ses cycles et ses contraintes n’existent pas. C’est dans ce cadre que nous déployons nos efforts en matière d’innovation. Nous le faisons avec ceux qui savent, ceux qui vivront les lieux.
Avec humilité, ingéniosité, nous visons l’harmonie.
Verdi est un groupe familial indépendant de, planneurs, ingénieurs, architectes, urbanistes, écologues-environnementaristes, consultants… et spécialistes techniques, ouvrant sur tous les aspects de l’aménagement des territoires et de la construction.

Ensembles, nous sommes
Designer de territoires

VOIR PLUS
Actualités
Le Moniteur | 16.03.2021
Pritzker 2021 : la consécration d’Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal
Félicitations à Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal pour cette reconnaissance du plus juste usage des moyens au profit d’un maximum de résultats.
VERDI est très fier d'avoir participé à deux magnifiques projets avec eux : la transformation des bâtiments G, H, I, Grand Parc, 530 logements sociaux (avec Frédéric Druot et Christophe Hutin) à Bordeaux, et le FRAC Nord-Pas de Calais à Dunkerque.
 
VOIR PLUS    
La chronique du BTP | 16.03.2021
Une installation d’autoconsommation collective sur la base 11/19
Démonstrateur REV3 et acteur engagé dans la transition environnementale et énergétique, la Communauté d’Agglomération de Lens Liévin (CALL), accompagnée du Cd2e, fait de la transition énergétique l’une de ses priorités.
 
VOIR PLUS    
Le Courrier Picard | 11.03.2021
Le prix de l’eau augmentera (encore) pour sauver le réseau d'Ham
À l’occasion du conseil municipal du 10 mars, les élus ont fait une demande de subvention pour les travaux du réseau et du château d’eau d’Ham. Cela impliquera une augmentation de la part communale du prix de l’eau.
 
C’est une annonce qui fait mal : la part communale du prix de l’eau devra augmenter de 30 %, passant de 1,21 € à 1,30 €. Une augmentation nécessaire pour le maire de la commune, Éric Legrand « C’est une augmentation du prix motivé avant par le besoin de remettre à neuf notre réseau et notre château d’eau, c’est à ce tarif minimum que nous pourrons obtenir les subventions de l’Agence de l’Eau. Une aide indispensable pour nous lancer dans ces lourds travaux ».

Priorité sur le château d’eau
Pour l’heure, la priorité des priorités de la commune devrait être mise sur la réhabilitation du château d’eau de Ham pour un total estimé à 800 000 euros HT. Les travaux auront pour but de remettre en état l’étanchéité du château d’eau et de la station de pompage de la commune, lesquels cause des problèmes d’approvisionnement sur le territoire. « Si nous obtenons toutes les subventions que nous demandons, le reste à charge pour la ville de Ham demeurera tout de même de 320 000 euros, juste pour ces travaux », précise toute fois Bruno Sirot, adjoint au Cadre de vie. Et d’ajouter que les travaux devraient démarrer dans le courant de l’année 2022.

Diagnostic complet
Tandis que le château d’eau s’apprête à être refait à neuf, la commune va profiter de l’année 2021 pour mener une étude de diagnostics des réseaux d’eau potable d’Ham. « Aujourd’hui, le réseau est un véritable gruyère où l’eau fuit de partout. L’objectif de cette étude, c’est de définir les zones les plus dégradées afin de déterminer combien d’années devraient durer les travaux de réhabilitation et surtout combien d’argent cela coûtera au contribuable hamois », explique une fois encore Bruno Sirot à l’attention du conseil municipal. Coût de l’étude, menée par le bureau d’études Verdi Nord-Pas-de-Calais : 31 000 € HT dont 15 500 en fonds propre pour la commune.
Sur les bancs de l’opposition, on s’étonne cependant que ne soit pas évoqué le projet de station de décarbonatation, prévu pour rendre plus saine l’eau potable sur la commune. « Celui-ci avait été évoqué sous la précédente mandature et je m’étonne qu’on n’en entende plus parler depuis. Ce qui m’étonne d’autant plus que la réhabilitation de ce réseau d’eau potable prendra sans doute plus d’un mandat et qu’il serait utile d’anticiper les prochains investissements », réagit Antoine Bruchet. Réponse nette dans les rangs de la majorité : « c’est un investissement hors de propos tant que notre réseau d’eau n’a pas été réhabilité. Ce serait littéralement comme pisser dans un violon », commente l’élu Francis Hay.
Cependant le maire, Éric Legrand, ne se dit pas fermé à la discussion : « même si un tel projet devra sans doute avoir lieu dans un second temps ».
 
VOIR TOUS LES ARTICLES
Rejoins notre communauté de créateurs de solutions !
Carrières

Nous sommes une communauté diversifiée d'ingénieurs tenaces et imaginatifs, de designers audacieux et créatifs, d’économistes perspicaces, d’environnementaristes inventifs et d’experts dans d'autres nombreuses disciplines. Il y a toujours de nouvelles solutions à inventer et de nouvelles façons de collaborer pour imaginer des nouvelles manière d'habiter la planète

VOIR PLUS